29.12.10

Tattoos Revue Magazine USA






This is the article that was done on me. It originally ran in Tattoo Revue n* 129 and been recently republished in Tattoos for Women Magazine n*96. It's a big publication distributed and largely read througouht USA...thanx Sean.

beach today



...Collected this morning on the beach...

28.12.10

HOLIsketchyDAY


Holidays are here, rain too, then it gives time to draw some new ideas for the future...

27.12.10

collaboration mit Dana Engfer




A few weeks ago we did a collaboration with the amazing Berliner artist Dana Engfer. She is a multi-talented contemporary artist. You can see the collaboration here. and her amazing creations here!

new year's coming!



Thank you to each of you for your visits and comments here at my blog throughout 2010. Please know how much I appreciate the kind thoughts and support you have shown about my work as a tattooist and illustrator and also about my book "Generatio Aequivoca"; it means a lot to me. I hope you are having a joyful time with your friends and family during this special season and cant wait to meet you on the roads of Europe on 2011...
As a gift here is a small engraving i did...

26.12.10

SCHOOLBUSDRIVER LP vinyl out!!!!!


Le vinyl de SCHOOLBUSDRIVER est enfin sorti avec ma participation pour la pochette!!! cool! voici le lien pour telecharger gratuitement l'album! C est pas un chouette cadeau!?!?!?!



M E I L L E U R S V O E U X ! ! ! ! ! !


Un grand merci a tous et a toutes pour m'avoir soutenu, ecrit, rencontre cette annee en France, en Angleterre, en Norvege, en Belgique, au Luxembourg, aux Pays Bas,et en Suisse.... On se retrouve pour de nouvelles aventures en 2011 et cette fois-ci, direction le Danemark, la Suede, la Norvege et l' Arctique, ainsi que la France bien evidemment...

19.12.10

nouvelles photos






Ca fait quelques temps que je n'ai pas mis en ligne de nouvelles photos de tatouages!!!

13.12.10

contre loi loppsi 2


contre loi loppsi 2



Avis à toutes et à tous, lettre ouverte au gouvernement de la
FRANCE,

Afin que 450 000 personnes vivant en habitat choisis, propriétaires ou
non, ne soient pas victimes d'injustice et se retrouvent à la rue, nous
vous appelons à la mobilisation!
Soyons solidaire contre l'article 32 ter A de la loi LOPPSI 2!
Elle oblige tous les maires et Préfets de France à dénoncer leurs
citoyens, habitants de yourtes, roulottes, tipis, caravanes, cabanes
dans les arbres et sur la terre, mobil-home, etc., sous peine d'une
amende de 3700 euros en cas de NON DENONCIATION, allant jusqu'à
L'EXPULSION et la DESTRUCTION des logements, dans les 48h.

L'association Halem parle d'une loi « liberticide qui vise à
stigmatiser une nouvelle fois les plus précaires. Cette LOI D'EXCEPTION
annule les précédentes lois qui prévoyaient un relogement des gens
vivant dans des logements insalubres».
Et ce n'est qu'une partie de cette loi!

MOBILISONS-NOUS AFIN DE PRÉSERVER NOS LIBERTÉS ET ÉVITONS DE FAIRE
VIVRE À LA FRANCE AU PLAGIAT DE VICHY, PÉRIODE DURANT LAQUELLE LES
MAIRES ÉTAIENT CONTRAINTS DE DÉNONCER CERTAINS DE LEURS CITOYENS.
ENSEMBLE, DISONS STOP!!!!!.

Puisque les manifestations et les grèves n'ont plus d'impacts
aujourd'hui sur le gouvernement, Envoyer cette lettre aux adresses
ci-jointes, afin de BLOQUER ET SATURER LES BOÎTES MAIL DE L'ELYSÉE,
MATIGNON ET L'EU, EN SIGNE DE PROTESTATION.

Faire un copier/coller de cette lettre et envoyer la depuis les liens
suivants:
www.elysee.fr/ecrire/ (président de la république française)
www.gouvernement.fr/premier-ministre/ecrire (premier ministre)
www.interieur.gouv.fr/sections/contact/ministre/ministre (ministre de
l'intérieur)

Faire suivre cette lettre aux adresses suivantes:
bernard.accoyer@wanadoo.fr (président de l'Assemblée Nationale)
bureau.paris@coet.int (Bureau du conseil de l'Europe à Paris)
bureau.bruxelles@coet.int (Bureau de liaison avec l'Union Européenne)
notices-senateurs@senat.fr (Sénat)

Envoyer cette lettre autant de fois que vous voulez, et le plus
rapidement possible. Cette loi sera votée le 14 décembre.
CECI N'EST PAS ILLEGAL. C''EST NOTRE DROIT ET DEVOIR À TOUS DE
PRÉSERVER ET SOUTENIR NOS LIBERTÉS.

NOUS DEMANDONS LE RETRAIT DE CET ARTICLE!

POUR EN SAVOIR +

Textes
officiel:http://www.interieur.gouv.fr/sections/loppsi/projet-loppsi
Liens qui explique cette loi:
http://www.droitaulogement.org/loi-loppsi-2-article-32-ter-a.html?page=type_urls
http://vieethabitatchoisis.blogspot.com/2010/12/urgence-loppsi-ii-loi-arbitraire-et.html
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article111484

La Halem, LETTRE OUVERTE À NOS PARLEMENTAIRES:
http://halem.infini.fr/spip.php?article68

Pétition:
http://www.petitionenligne.fr/petition/contre-la-loi-loppsi-2/398

Les propositions de dates de manifs prévues dans certaines villes:
-BREST et RENNES:
http://www.facebook.com/event.php?eid=112739802128994&ref=mf#!/event.php?eid=161739357202056
-ANGERS: http://www.facebook.com/event.php?eid=112317798837889
et http://alter49.org/node/749
-TOULOUSE: http://www.facebook.com/event.php?eid=175372572491292
-MONTPELLIER: http://www.facebook.com/event.phpeid=112421388826660
-PARIS: le 11/12, lieu à confirmer et le 15/12 campement sur
les invalides (manif déclarée en préfecture )
-GRENOBLE: http://www.facebook.com/event.php?eid=130117873715138
-MARSEILLE: http://www.facebook.com/event.php?eid=166842106686620
LA ROCHELLE: samedi 11/12 à 14h devant la mairie



L’article 32 ter A, introduit par un amendement du gouvernement adopté par la commission des lois du Sénat, puis voté par le Sénat le 10 septembre 2010, crée une procédure d’exception, expéditive et arbitraire, à l’initiative du Préfet et en l’absence du juge, pour expulser les habitants installés de manière « illicite ». Nombreuses sont les personnes qui risquent d’être concernées par cette disposition répressive. Si la procédure contradictoire est prévue dans les textes, elle est néanmoins compromise, et l’article prévoit également la destruction des biens, ainsi qu’une amende de 3750 € pour le propriétaire du terrain, public ou privé, qui s’opposerait à ces procédures arbitraires.
voici la loi : Article 32 ter A (Version Sénat 1ère lecture, 10 septembre) avec (en italique) les nouveaux amendements : I. - Lorsqu’une installation illicite en réunion sur un terrain appartenant à une personne publique ou privée en vue d’y établir des habitations comporte de graves risques pour la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publiques, le représentant de l’État dans le département, ou, à Paris, le préfet de police, peut mettre les occupants en demeure de quitter les lieux.
La mise en demeure est assortie d’un délai d’exécution qui ne peut être inférieur à quarante-huit heures. Elle est notifiée aux occupants et publiée sous forme d’affichage en mairie et sur les lieux. Le cas échéant, elle est notifiée au propriétaire ou titulaire du droit d’usage du terrain.
Lorsque la mise en demeure de quitter les lieux n’a pas été suivie d’effet dans le délai fixé et n’a pas fait l’objet d’un recours dans les conditions prévues au II, le préfet peut procéder à l’évacuation forcée des lieux, sauf opposition du propriétaire ou du titulaire du droit d’usage du terrain dans le délai fixé pour l’exécution de la mise en demeure. Le cas échéant, le préfet saisit le président du tribunal de grande instance d’une demande d’autorisation de procéder à la destruction des constructions illicites édifiées pour permettre l’installation en réunion sur le terrain faisant l’objet de la mesure d’évacuation. Le président du tribunal ou son délégué statue, en la forme des référés, dans un délai de 48 heures.
Lorsque le propriétaire ou le titulaire du droit d’usage du terrain fait obstacle à l’exécution de la mise en demeure, le préfet peut lui demander de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire cesser l’atteinte à la salubrité, à la sécurité et à la tranquillité publiques, dans un délai qu’il fixe.
Le fait de ne pas se conformer à l’arrêté pris en application de l’alinéa précédent est puni de 3 750 euros d’amende.

II. - Les personnes destinataires de la décision de mise en demeure prévue au I, ainsi que le propriétaire ou le titulaire du droit d’usage du terrain peuvent, dans le délai fixé par celle-ci, demander son annulation au tribunal administratif. Le recours suspend l’exécution de la décision du préfet à leur égard. Le président du tribunal ou son délégué statue dans un délai de soixante-douze heures à compter de sa saisine.
(Article 32 ter A (nouveau) : Procédure d’évacuation forcée des campements illicites
« L’article 226-4 du code pénal est complété par un alinéa ainsi rédigé :
« Est puni des mêmes peines le fait de séjourner dans le domicile d’autrui sans l’autorisation du propriétaire ou du locataire et de ne pas le quitter immédiatement à la requête du propriétaire ou du locataire. » )